Pourquoi mange-t-on très épicé dans certains pays ?


Pourquoi mange-t-on très épicé dans certains pays ?

Certains pays sont plus enclins à utiliser des épices forts pour concocter leurs repas. En Afrique par exemple, il est rare de trouver un plat qui ne soit pas accompagnés de piment. L’histoire culinaire et la culture africaines sont étroitement liées à tout ce qui est cuisine au goût épicé et saveurs originales. Et ils ne sont pas les seuls pays à abuser des piments et des aliments épicés. En Turquie, aussi, les enfants comme les adultes consomment en moyenne 86,5 grammes d’épices par jour, il s’agit du taux de cuisine la plus épicée dans le monde et devance de très loin le Mexique qui en mange 50,95 grammes par jour, pourtant réputé pour ses plats très riches en piments.

Les épices et aromates sont utilisés pour relever les mets en cuisine mais renferment également des substances assainissant, elles possèdent des vertus bien cachées. Très répandus dans les pays chauds, ces arômes mettent du soleil dans les plats depuis la nuit des temps. Il est vrai qu’elles ont des propriétés antibactériennes et antifongiques en plus d’être apprécié pour leur saveur explosive. A l’instar du pain d’épices qui est consommé depuis de nombreuses années.

Condiments et assaisonnements : aux devants de la scène !

Les manières d’agrémenter les plats sont de plus en plus variées et chacun y va de sa créativité.  L’affluence des émissions culinaires en tout genre ont démocratisé l’utilisation des épices dans les plats. Elle n’est plus réservée que pour ceux qui en ont la culture dans le sang. Pas mal d’abonnés en sont conquis puisqu’une vidéo de guide de recette va soulever en détail tous les éléments nécessaires à l’aboutissement de la préparation. De l’association d’un plat terre-mer au choix du curry, du poivre ou bien des fruits de mer à utiliser. Les abonnés sont dirigés pas à pas vers le type de recette qu’il souhaite réaliser et manger. 

Mine de rien, cette mise en avant des différentes spécialités gastronomiques de divers pays génère des profits insoupçonnés sur la santé. Puisque le contenu de ces releveurs de goût est bien plus gratifiant que ce qui leur sont connus. Grands enseignes de la restauration, fast Food et plans de travail des particuliers sont de nos jours envahis par le poivre, ail, gingembre, curry et j’en passe, afin de réaliser des repas épicés et dépaysants. Des noix dans le pain d’épice, différents types de piments ou de poivre dans une soupe pour un goût épicé mais bien dosé pour rehausser les saveurs des autres ingrédients.

L’inde est l’un des pays les plus adeptes du plat épicé. Mais depuis peu, le monde de la cuisine a adopté l’utilisation optimale des épices. Cette tendance culinaire a le vent en poupe dans plusieurs pays d’Europe comme la France qui n’attend pas noël ou les autres grands évènements pour associer les aliments : viande, noix de muscade, piment ou cannelle etc. et en sortir des recettes originales et succulentes aux épices. Une cuisine épicée n’est pas toujours un plat saturé de piments. D’autres épices comme le poivre, le curcuma ou la coriandre se marient bien avec les repas et les recettes de tous les jours. Manger ces différents épices aux vertus bienfaisantes dans les recettes classiques est donc plus que convenable. En plus des nutriments apportés par les fruits, les viandes, le pain ou autres aliments, les épices nous gratifient de leurs bienfaits sur la santé. 

Epices : grands pouvoir antibactériens

Dans un climat chaud, les bactéries trouvent un environnement propice à leur prolifération. Manger ce type de préparation est donc la solution utilisée par de très nombreux pays dans le monde. Puisque l’ail, l’oignon, l’origan, les piments sont les plus efficaces pour combattre les bactéries à 100% ; tandis que le thym, l’estragon, la cannelle, le clou de girofle, la citronnelle, le laurier, le piment, eux en éliminant 75%. Et même le persil, la menthe, la coriandre, le poivre ou encore le basilic détruisent 30 à 50% des microbes. Le gingembre, l’anis, les grains de céleri et le jus de citron viennent à bout de 25% de ces microbes.

Chacun a son type de condiment préféré, à incorporer dans les repas. Chaque type de condiment a son propre goût et est adapté pour différents types de préparations, celui à la saveur réservée à la viande, qui se mange avec du pain, et certains qui vont avec d’autres aliments comme une soupe ou bien à manger avec des fruits. Gardez en tête qu’en plus d’être savoureux, le type de plat épicé de votre choix va vous être bénéfique pour la santé. Le gingembre par exemple est très utilisé en cuisine pour agrémenter les aliments, mais aussi un puissant énergisant. Il peut également être utilisé pour un soin externe sous forme d’huile essentielle. 

On a l’habitude de manger des piments et autres épices pour les plats classiques de la cuisine tels que les viandes, les fruits de mer ou les légumes. Les associer aux fruits et les plats sucrés est moins courant. Manger un dessert épicé, ou un gâteau aux piments, il faut oser ! mais la cuisine et le monde culinaire n’ont pas fini de nous surprendre avec des recettes de plats épicés au goût surprenant et en plus bons pour notre santé. 

Les épices prolongent la durée de vie

Une équipe de chercheurs de l’Académie des sciences médicales ont accompli une étude selon laquelle en bien dosant les épices cela permettrait d’acquérir une espérance de vie bien meilleure. Ils ont pu en conclure qu’une consommation quotidienne de recettes épicées diminue de 14% les risques d’apparition de cancers grâce aux antioxydants qui luttent contre le vieillissement des cellules, de maladies coronariennes et de maladies respiratoires.  Pour ne citer que le piment, en raison de la capsaïcine qui lui donne ces saveurs uniques et ces goûts particulières piquantes ; il possède en grande quantité du calcium et est capable d’anéantir les cellules cancéreuses ce certains organes. Pour la cuisine comme pour la santé, le piment est alors utilisé pour son goût mais aussi pour les bienfaits qu’il génère aux profits de l’organisme.

Bref, épices et arômes renferment des propriétés intéressantes de les inclure dans notre alimentation. Manger ce type de plats est très courant dans certains pays, le goût épicé et les recettes fortes en goûts originaux sont typiques se leur cuisine. Donc poivre et piment n’ont pas les mêmes effets sur leur papilles comparé à nous les moins habitués. Et pour ceux qui en sont à leur coup d’essai, le goût épicé génère cette sensation de brûlure qui ne va pas partir en buvant de l’eau. Du lait, de l’huile ou du pain soulagera plus.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *